12/07/2013

Appel aux cyclistes de bonne volonté

On lit de tout en ce moment sur les cyclistes. Le bon, le mauvais, les "pour", les "contre.". Les cyclistes ont tout à fait le droit d'utiliser la route mais en respectant certaines règles. C'est le prix pour circuler avec intelligence. Certains l'ont compris, d'autres pas. Malheureusement trop d'inconvenance et incivilité règnent sur la route. Des cyclistes circulent sans casque mais avec écouteurs (cherchez l'erreur), utilisent les trottoirs (ils ne savent pas où aller), brûlent les feux (ils n'ont pas le choix?!) se rabattent devant vous sans avertir (ils ont les mains prises car ils téléphonent ou mangent). Bref tout cela agace fortement. Il faut comprendre Mesdames et Messieurs les cyclistes que nous ne vous détestons pas, non,non,non. Faites preuve d'un peu de bon sens s'il vous plaît. Cessez de martyriser les rétroviseurs en dépassant par la droite, évitez de bousculer les personnes sur le trottoir, ne roulez pas sur les voies de tram sans sonnette lorsqu'une personne désire traverser, ne brûlez pas les feux alors que d'autres voitures circulent, ne changez pas de voie sans avertir d'un petit geste de la main. Bref, soyez un peu sympa vous verrez ça change la vie. Nous avons tous notre place sur la route, il suffit d'un peu de respect. Merci de le comprendre. Elle est pas belle la vie?

Commentaires

En tant que chauffeur professionnel, je n'ai jamais eu à me plaindre de l'attitude des cyclistes. Bien au contraire.
Ils suivent les voies naturelles des flux et font preuve d'un remarquable sens de la préservation en choisissant les parcours les moins dangereux.
En grillant, ou plutôt en anticipant les feux, ils libèrent la voie permettant un démarrage rapide des autres usagers. Sur les trottoirs, ils libèrent la route et cohabitent très bien avec les piétons. En Allemagne, les pistes cyclables se trouvent sur les trottoirs. Si ça surprend au début, on s'y habitue vite.
Vivre en ville c'est apprendre à cohabiter avec tous les modes de déplacement. Nous sommes tous, tour à tour, piéton, cycliste, motocycliste, automobiliste ou utilisateurs des transports publics. Il suffit d'y penser de temps à autre pour reconnaitre que les différents comportements trouvent presque toujours une justification.
Enfin je remercie la police pour son esprit de tolérance envers les cyclistes qui, par leurs infractions, rendent un inestimable service à la mobilité dans notre canton.

Écrit par : Pierre Jenni | 12/07/2013

Madame a entièrement raison. Les cyclistes ne respectent aucune loi de la circulation, ni personne. Ils se sentent pétris de leur droit d'avoir toujours raison de violer les lois et attendent que tous le monde leur cède la priorité. Mais ce n'est pas le cas. Il y a des résistants qui refusent de s'écarter devant leur arrogance souvent injurieuse!

Écrit par : Ralf LATINA | 12/07/2013

Les commentaires sont fermés.