18/07/2013

Pédophile!

Un pédophile à Lausanne vient d'écoper 15 mois de prison ferme. C'est tout?

Durant deux ans, ce pervers a commis ses méfaits sur les enfants de son quartier. Il avait déjà été condamné auparavant pour la même chose. Mais on suspend sa peine pour que les psychiatres s'occupent de lui. Et les enfants traumatisés, qui vont être suivis aussi par des psys?  Ils vont avoir seulement 15 mois d'aide?

A quand des peines exemplaires pour ces pervers? Ces enfants peuvent revoir leur bourreau dans le coin bien avant leur majorité. Mais heureusement il y a les psys qui sont là.

Elle est pas belle la vie? 

07:07 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Il faut remettre les pendules à l'heure.combien de ces pédophiles sont ils entourés par certaines mouvances sectaires? Ce sont des être fragiles dès leur naissance .Quand on a entendu des Catholiques avouer après la confession,chic on est absout on peut recommencer,la religion ne soigne jamais bien au contraire .Surtout de nos jours ou nombre de religieux sont aussi pédophiles
Certes Jésus délivra des démons d'après les écrits mais il n'appartient a aucun religieux de jouer à l'exorciste,de toutes manières ce genre de pratique pour peu qu'ils ne soit pas célibataire comme les curés ou autres risquent risque de se retourner contre lui et les siens .Des pratiques qui n'ont jamais sauvé quiconque excepté ,les assurances maladies pour soins en milieux psychiatrique
la prière peut aider mais elle n'a jamais rien résolu! Et cette phrase est aussi inscrite dans la bible!

Écrit par : lovsmeralda | 18/07/2013

et je me permets d'ajouter ceci,en autorisant le mariage pour Gays,c'était ouvrir grand la porte à tous *les exploits* pervers et sexuels.Ceux restés inactifs vont pouvoir s'en donner à cœur joie.On ne fait jamais d'omelette sans casser des oeufs

Écrit par : lovsmeralda | 18/07/2013

Chère Madame, je me permets de revenir sur un sujet douloureux pour les deux parties, victimes et le responsable qui était à l'époque considéré comme grand malade.Je pense aux anciens cas internés en psychiatrie
Cependant non point pour excuser le responsable il suffit de se souvenir qu'en 1970 arrivait le New âge avec ses théories comportementales au sujet des caresses à donner à tous les enfants et ce dès leur plus jeune âge.
Les féministes technocrates dépourvues pour beaucoup de réalisme car trop théoriciennes oubliant le coté humain n'ont pas senti les vents tourner en défaveur du sexe masculin
Lors d'une garde partagée ,l'homme va caresser l'enfant.Il appliquera tous les conseils donnés dans les médias, la toilette du siège ne pourra se faire avec un aspirateur .L'homme devra toucher l'enfant de toutes manières !
Et si tous les hygiénistes dès la fin de la guerre avaient été considérés comme pédophiles par les plus mauvaises langue, j'ai des photos sous les yeux montrant deux corps nus ,une fillette et un garçon allongés ou debouts , âgés de deux ans sur la croisette de Cannes ,les hôpitaux auraient été pleins à craquer.
D'ailleurs un concours pour Bébés les plus beaux étaient programmés ce qui a dû en sidérer beaucoup parmi les plus pudiques
Faut pas oublier qu'à cette époque la photographie était devenu une mode aussi déroutante pour les plus coincés que l'ordinateur crachant lui des photos pornos et payantes en plus
Alors entre les conseils donnés aux papas et la réalité, je plains les juges pas facile de décortiquer le vrai du faux dans les affaires de mœurs de cette envergure
Parcontre une question demeure, pour peu qu'un homme ait des tendances bi et il en existe qui ne sont pas forcément révélées ,cette toilette des parties intimes peut sans doute éveiller chez certains des réflexes auxquels eux-mêmes seront surpris ce qui en fin de compte prouve bien qu'en étant homme il faut demeurer prudent jusque dans ses pensées .Franchement je les plains malgré tout
Mais ceci n'excusant en rien cela au sujet de l'article du jour

Écrit par : lovsmeralda | 20/07/2013

Je suis d'accord mais je pense que l'on peut découvrir la différence entre caresses paternelles ou maternelles et caresses malsaines. N'écoutons pas les mœurs de certains mouvements de plusieurs époques ou psychiatres qui détiennent chacun une vérité. Regardons simplement les faits ou éventuellement ce qui a amené la personne à fauter. Ce qui n'excuse pas le délit et ce que ça va engendrer.

Écrit par : Sandra | 21/07/2013

Les commentaires sont fermés.