07/09/2013

Syrie: on y va? on y va pas?

syrie.jpgEt oui, la Syrie. Vaste conflit entre pays. Des armes chimiques massacrent les civils, il faut intervenir. Pourtant, je me souviens lors de la guerre en Irak, on accusait le nombre d'armes stockées qui n'existait pas et Bush qui ordonnait la charge de la cavalerie. Résultat: beaucoup de morts, pas d'armes, un dictateur de moins et les islamistes au pouvoir.

Là, Obama veut sa gloire aussi. Après son coup d'éclat avec Ben Laden, il veut la cavalerie en Syrie. Mais les réactions sont plutôt froides. L'Angleterre ne veut pas réitérer le cas de l'Irak, d'autres sont déjà enlisés par la crise (et oui, la guerre ça coûte cher et c'est pas le moment), la France se vante de suivre Obama mais il veut l'accord de l'ONU car sinon pas de remboursement pour la guerre. Toujours le souci pécuniaire.

Alors que faire? Dégager un dictateur dans le risque de donner le pouvoir aux islamistes qui se terrent en attendant leur apogée? Laisser un dictateur tenir son pays d'une main de fer comme tant d'autres le font actuellement (La Corée du Nord, la Chine...)?

Tout ce qui intéresse les puissances c'est de pouvoir installer leurs fiefs, faire des contrats ou utiliser les ressources naturelles. C'est toujours une question d'argent et de pouvoir. Le peuple, on s'en moque. Sinon, il n'y aurait plus de dictature aujourd'hui, tout le monde aurait le minimum vital (eau, nourriture...), ce serait l'utopie! Alors, on y va ou on y va pas?

Elle est pas belle la vie?

07:01 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.