15/10/2013

Chantier, mon amour...

ceva.jpgQui n'a pas eu affaire à un chantier? Que ce soit celui d'un immeuble, d'une rénovation, d'une construction ou dans les rues.

En ce moment, Genève n'est que chantier. On troue d'un côté, on rebouche de l'autre. On installe des échafaudages, on fait du bruit, on bloque les rues, on fait des déviations... Tout ceci pour bien énerver le concitoyen. Qu'il soit à pied, à vélo ou en voiture, le résultat est le même. On vous dira: - c'est pour le bien de la ville, c'est pour vous!

On s'en moque! Un tuyau de plus, une fibre optique qui prend des années avant d'arriver dans les villages etc...

 Et puis, on va plaindre un peu les ouvriers. Le pauvres, en été, ils crèvent de chaud, en hiver c'est le froid...Pourtant, on voit quand même pas mal qui fument en regardant les autres, souvent des pauses bières...Ils disparaissent un jour, reparaissent plus tard, pourquoi? Parce qu'ils ont plusieurs chantiers en même temps et ils ne veulent pas perdre les marchés. Donc, retards dans les dates, continuation dans les travaux.

thCAI4HRO4.jpg

Tant pis pour nos nerfs!

Elle est pas belle la vie?

06:14 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

bonjour, il y a même des chantiers le dimanche matin.

dès sept heures (07:00) un vacarme epouvantable et des marteaux-piqueurs a la rue de la Terrassière.

pour quoi? pour poser un revetement "anti-bruit"...

ne pouvait-on pas faire cela en semaine? le respect aux habitants est balayé...

Écrit par : denise park | 15/10/2013

Les commentaires sont fermés.