21/10/2013

Le parascolaire?

Qu'Est-ce le parascolaire? Une institution permettant de garder les enfants jusqu'à ce qu'un parent puisse venir chercher après l'école.

Bien entendu, un service payant, pas cher, certes mais débordé, et souvent en sous effectifs. Il y a sept ans, mon enfant allait au parascolaire 2 fois par semaine. Il était âgé de 4 ans. Il allait à l'école enfantine. Pour une raison obscure, le parascolaire l'avait rayé de sa liste, la maîtresse n'avait pas fait de suivi et mon enfant s'est retrouvé seul durant 1 h00 dans la cour de l'école en étant allègrement ignoré. Une maman, par hasard l'a amené à une maîtresse qui m'a copieusement engueulée en me téléphonant et m'accusant d'avoir abandonné mon enfant. Le parascolaire s'est rendu compte de son erreur, ne m'a pas présenté d'excuses, m'a assuré que je n'avais aucun droit dans le système et que c'était un dommage collatéral.

Je n'ai eu aucune oreille attentive ni de la maîtresse, ni du directeur d'école et encore moins de l'association des parents d'élèves de Genève. Je n'avais que le droit de me taire. J'ai retiré mon enfant du parascolaire et de l'école car la confiance était rompue.

Il n'y a pas assez de parents qui osent se plaindre. J'en avait fait un courrier du lecteur à l'époque et personne ne m'a écrit ni en bien ni en mal. Il y a une véritable politique de l'autruche et de crainte.


thLLRBM9VM.jpg

07:20 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

on est tenté de répondre ,le parascolaire n'est qu'une forme dérivée pour mieux contrôler surtout et avant tout le comportement parental !rire
Ou alors un truc manchinchose comme tant d'autres qui coutera les yeux de la tête qui en énervera beaucoup et qui suffit peut-être à combler plus rapidement certaines recettes d'états qui elles sont perpétuellement dans le rouge les seules d'ailleurs qui soient vraiment durables.Elles l'étaient déjà il y a 30 ans!

Écrit par : lovsmeralda | 21/10/2013

Le parascolaire est un "passage obligé" pour de nombreux enfants dont les parents trvaillent les deux.
Notre expérience, dans ce domaine, est excellente : des personnes qui s'occupent admirablement bien des enfants, leur faisant faire de nombreuses activités créatrices, du sport, des jeux, etc.
Quelle patience parfois, lorsque certains enfants laissent exploser leur joie et leur énergie de façon un peu.... trop forte !
Notre enfant est heureux, depuis des années, d'aller au parascolaire et parfois il faut "insister" lorsqu'on va le chercher en avance pour qu'il vienne avec nous !
La mésaventure qui vous est arrivée est réellement regrettable, je ne dis pas le contraire, mais elle ne doit pas jeter le discrédit sur toute l'institution et ses collaborateurs.
Un tout grand merci à toutes celles et ceux qui encadrent nos enfants de façon remarquable !

Écrit par : A. Piller | 21/10/2013

Je ne jette pas le discrédit mais je réalise que beaucoup de faits négatifs sont souvent contrôlés et passés sous silence. L'affaire de cet enfant épileptique qui a été refusé par le parascolaire m'a rappelé ce qui m'est arrivé. Et je trouve normal d'écrire aussi les mauvais côtés d'une institution si louable soit-elle.

Écrit par : sandra | 22/10/2013

En réponse à Géo dont je n'ai pas publié le commentaire insipide , je vous remercie de vous intéresser au blog d'une maman. Vous devez vous même être parent et je suppose que votre vie est un long fleuve tranquille. Elle est pas belle la vie?

Écrit par : Sandra | 22/10/2013

Le parascolaire est à la chute ce que le scolaire est au parachute.

Écrit par : Les réflexions de Toto | 22/10/2013

Le parascolaire est, avec les restaurants scolaires et les crèches, le moyen de ne pas s'occuper de sa progéniture. Pourquoi faire des mômes pour les récupérer le soir, les filer au lit pour avoir une soirée tranquille, les réveiller tôt le matin pour recommencer le même cirque ? Il n'est pas logique de faire des enfants pour ne pas s'en occuper.De plus, il y a trop de monde sur notre planète !

Écrit par : Larry Klette | 22/10/2013

Il est abrupt de penser que les parents se débarrassent de leurs enfants à la crèche ou ailleurs. Pas tout le monde a les moyens d'avoir des nounous à domicile, une cuisinière à la maison le midi et de travailler jusqu'à 15h00 pour chercher ses têtes blondes à 15h30. Le temps de la femme à la maison est révolu!

Écrit par : sandra | 22/10/2013

...que ne faut-il pas lire....et pourquoi le temps des mamans à la maison devrait-il être révolu?

Comme de toutes façons il faut bien que quelqu'un s'occupe des enfants, pourquoi considère-t-on qu'une personne payée pour, c'est ok, mais la maman, c'est pas ok?

Écrit par : bizarre | 22/10/2013

Les commentaires sont fermés.