08/11/2013

Expériences animales; une obligation?

expérience.jpgLes expériences animales continuent alors que notre technologie ne cesse de progresser. Il est inconcevable que nous continuions dans ce sens. Beaucoup se cachent derrière la phrase: "Et la recherche?" Pas de recherche sur des animaux innocents que nous ne cessons de torturer, d'assassiner au nom de la recherche. Aujourd'hui, il est possible d'éviter cet enfer. De plus, faire certaines recherches pour des produits de cosmétiques ou autres n'est pas nécessaire. C'est comme le transport des animaux vers l'abattoir. Pas besoin de faire souffrir des animaux sur le trajet. C'est plutôt un problème récurrent psychologique sur les gens responsables de ces horreurs qui se vengent sur ces êtres sans défense. C'est tellement plus simple! Comme sur des enfants, c'est plus facile de faire subir des atrocités sur l'innocence.

thTBG7092Y.jpgJe vais proposer une alternative que beaucoup pensent et qui va choquer d'autres, mais autant essayer des produits sur des êtres humains condamnés à mort ou des prisonniers volontaires qui sont en prison à vie pour faute grave et faire avancer la "recherche" !?

Elle est pas belle la vie?

06:27 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Vos vœux sont réalisés, Les tests sur les humains sont déjà en cours.
Je vous recommande de revoir le reportage d'hier soir sur les poissons d'élevage consommés de l'émission ENVOYÉ SPECIAL. Je vous recommande en particulier cette putasse de Lisbeth Berg hansen, ministre de la peche norvégienne, corrompue jusqu'à la moelle. En charge de la peche et propriétaire de ferme à saumon qui utilise ce pesticide de Monsanto de merde limite pour les légumes et les mammifères! mais sans norme pour les poissons.

Écrit par : Aziz | 08/11/2013

@Sandra Nicaud,beau titre très accrocheur et ceux qui sont nés entourés des premiers produits Nestlé et des autres n'y voient qu'un coup de pub pour inciter les parents à offrir un animal à materner pour Noel à leurs enfants alors que de nombreux grands parents réclament ces derniers depuis longtemps.
Aussi en réfléchissant bien à cette détresse affective qui est la leur on peut déjà dire que des animaux abandonnés peu de temps après leur achat subiront eux aussi le même sort.
Jouer sur le coté émotionnel est un vieux truc qui prend de l'ampleur avant les fêtes ,commerce oblige!
Cependant vos arguments rejoignent ceux qui ont fait voter une loi pour la protection des animaux véritables commerces aussi pour les refuges et pour l'agroalimentaire.Les animaux eux ne risquent pas de mourir de faim
Les animaux ont été créés pour être au service des humains et non l'inverse.
Quand on sait le profit animalier au nom de la protection animale et fait sur le dos des Africains pour faire commerce de trophées de la part d' européens argentés s'en prendre aux laboratoires essayistes de médicaments nouveaux ressemble de plus en plus à une parodie de saison
Après la guerre enfants ,adultes et animaux ont participé à la mise en œuvre de la médecine actuelle.Mais les gens avaient d'autres problèmes à régler que passer leur temps à oisiver et si erreurs médicales il y eut c'est aussi sans doute à cause de gens qui déjà voulaient se méler de tout mais en y connaissant absolument rien comme c'est trop souvent le cas depuis la première vague New âge .Et très souvent ceux qui croyaient savoir n'ont pas hésité à maltraiter des enfants à coups de bâton,cherchez l'erreur

Écrit par : lovsmeralda | 08/11/2013

Expérimentation animale: "Aujourd'hui, il est possible d'éviter cet enfer." Faux... Il a (de plus en plus) des alternatives, MAIS...

1) C'est souvent beaucoup plus cher et tous les labos n'en ont pas les moyens ou... c'est en bout de chaine le consommateur/patient qui n'aura pas les moyens de payer le surcout engendré. Vu ce que coûte l'entretien et le maintien d'une animalerie, je vous garantis que n'importe quel chercheur se précipiterait sur les alternatives si c'est moins cher.

2)Quelles alternatives?

- La culture cellulaire? De un, faut bien aller les chercher sur des animaux ces cellules. De deux, des tests sur culture cellulaires ne peuvent pas donner toutes les informations que donne un test sur un organisme complet. Un corps ce n'est pas un ensemble de cellules fonctionnant indépendant. Tout est lié.

- Les programmes informatiques?
Meme problème que les cultures cellulaires.

3) Qui accepterai de servir de cobaye pour des essais cliniques sur l'homme pour un produit jamais testé sur un organisme complet? pas moi en tout cas... Deja que meme en apssant par les phase "animale" de l'expérimentation, on est pas à l'abris de bien mauvaise surprise...

Écrit par : Pierre Roche | 08/11/2013

Je répondrai donc que je ne suis pas de la génération Nestlé car heureusement je n'ai pas été obligée de manger des petits pots, j'ai fait la même chose avec mon enfant. En ce qui concerne les problèmes avec les poissons ou autres animaux, on ne récolte que ce que l'on a semé. Pour ce qui est des animaux qui sont à notre service, je crois qu'ils étaient là avant nous et qu'il n'est pas nécessaire de faire souffrir gratuitement. Pour ce qui est des gens qui prennent des animaux pour Noël et les abandonnent après, c'est une question de conscience et de bon sens. Et les alternatives existent, il y a le concept de la biotechnologie des bioréacteurs qui consiste à utiliser des tissus humains, l'humain virtuel , un programme datant de 2008, qui permet aux scientifiques la compréhension de la physiologie humaine et pour l'enseignement, il y a des cours sur DVD qui évitent les expériences sur animaux. Voir http://www.proanima.fr/les-avancees-et-les-alternative_19.html.
Aujourd'hui il est possible de ne pas rester sur ces idées rétrogrades d'expérimentations animales dans des coûts raisonnables, aussi faut-il le vouloir.

Écrit par : Sandra | 09/11/2013

Chère Sandra ,on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif qui a été patiente et soignante ensuite pour redonner l'amour reçu aux suivants Tout le monde sait aussi que le bio ne mange jamais de foin/rire
Et tous ces bio trucs ont trouvé retrouvé allure de croisières depuis les récits parlant des produits Bio Kérastase/produits coiffure/ en vogue dès les années 40 peut-être avant et les com -bio de la étique traduisez Combiotic qui lui a été le premier antibiotique à injecter à coups de millions d'unités et ce dès les années 50 aussi bien pour le bétail et les humains
L'avantage de la génération Nestlé qui a suivi de a à z toutes les inventions farfelues pour beaucoup et qui n'ont jamais tenu le coup au delà de trois ans savent aussi différencier ce qui est nécessaire ou pas pour la survie de l'espéce humaine en tout premier
Remarquez quand on voit la production soi disant Bio de viande d'apparence caoutchouteuse et chewing'um autant manger un bon poulet et au diable cette ingérance dans la vie des producteurs de viande ,fruits et légumes surtout quand on sait qu'ailleurs comme en Chine ou en inde les étales de marchés offrent des surplus de produits qui pour la plupart n'ont pas été cultivés dans les régles de l'art choisie par les biopenseurs en tous genres.
Mais peut-être que leurs fleuves pollués ou ils vont se régénérer les empêche de tomber malade.
On a mangé des légumes arrosés avec nos excréments,on s'est baigné dans des lacs qui avaient ceux de nos arrières grands parents et il y eut même des baptêmes tandis que les eaux regorgeaient de poissons en très grandes quantités.
Je peux même vous certifier que de nombreux produits soi disant Bio vendus aux USA pour cancéreux ont mené au cimetière ceux qui croyaient dur comme fer à ces aliments et qui sont décédés deux fois plus vite non sans avoir critiqué aussi ce mode alimentaire en pleine effervescence en Suisse.
Dommage que la pluparts des petits commerçants qui eux pratiquèrent l'aide sociale et humaniste soient pour beaucoup décédés du cancer ,eux auraient pu vous parler de la gamme des produits bio façon new âge de se nourrir et ce pour faire couler des firmes Suisses qui avaient fait les lettres de noblesse de notre pays.Mais commercialement parlant c'est comme en politique tous les coups sont permis ,biologiquement parlant aussi
Comme on n'apprend pas à faire la grimace aux vieux singes /rire/ à chacun son école de vie,sa religion pourvu qu'elle n'empiète pas sur la vie d'autrui.
Voilà la base de la bioécole de vie celle que personne n'instruira de force ou par des chantages sous formes de conseils sans preuve aucune puisque nous nous avons survécu en mangeant n'importe quoi ou presque et que nos grands parents ainsi que le général Guisan nous auront aussi enseigné qu'il ne fallait surtout pas se laisser influencer par les médias
Nos agriculteurs ont toujours travaillé Bio en respectant l'animal et la nature
Et si vous saviez le nombre d'humains qui ont été triés bio génétiquement parlant pour ne pas polluer la conscience sans doute d'autre humains qui se croyèrent supérieurs et qu'on a aussi soigné en psychiatrie faut admettre que génétiquement parlant Hitler fut le le premier instigateur du bio
Encore une fois à chacun ses points de vue et je vous souhaite Sandra une très belle journée bille au solaire ,traduisez /figure au soleil

Écrit par : lovsmeralda | 09/11/2013

Je ne parle pas de bio comme vous l'entendez. Vous vous méprenez sur mes dires. Bio dans le sens du vivant mais pas dans le bio de la nourriture ou ce genre de trucs que l'on veut bien nous faire croire. Et lorsque vous parlez d'Hitler, vous allez un peu loin. Mais je respecte tous les points de vue et c'est pour cette raison que je n'hésite pas à publier les commentaires même s'ils sont contre mes principes de faire souffrir autrui; que ce soit les animaux ou les humains. Quand je parle de faire les expériences sur ceux qui ont assassiné d'autres êtres humains dans des conditions atroces comme les tueurs en série ou des meurtres sur enfants, je ne pense pas être comme Hitler. Belle journée aussi malgré la pluie d'aujourd'hui.

Écrit par : Sandra | 10/11/2013

Les commentaires sont fermés.