08/09/2014

Caisse maladie, la tromperie

On parle de la Caisse Unique qui fait froid dans le dos de beaucoup de gens. Pourtant, ces mêmes personnes se plaignent continuellement des augmentations abusives des caisses maladies actuelles.

L'année passée, je suis partie de ma Caisse après 12 ans de bons et loyaux paiements mensuels sans retour de la part, et j'ai eu la menace "gentille et avertie" que si je ne payais pas jusqu'à la fin, je ne pourrai les quitter. Alors, je me suis tournée vers une autre qui m'accueillait les bras ouverts et moins chère pour des prestations supplémentaires.

L'obligation est juste de téléphoner à un médecin conseil avant toute consultation pour éviter un surcoût de docteur inutile.

Une après-midi, mon enfant s'était fait piquer par une abeille sous le pied, ce qui a occasionné une enflure impressionnante. J'ai donc appelé ce médecin conseil pour savoir comment agir. J'avais déjà donné un antistaminique. Donc, après la barrière du 1,2,3 pour la langue française, je tombe sur une secrétaire qui me demande mes coordonnées ainsi que la nature du problème et me promet le téléphone d'un docteur dans la 1/2 heure qui suit. Effectivement, on m'appelle depuis un 061 et je me retrouve avec un docteur suisse allemand qui a beaucoup de difficultés à s'exprimer en français. Malgré mes demandes et explications de ce que j'ai fait, cette personne m'annonce que je dois aller tout de suite dans un hôpital mais vu la surcharge des urgences, me convainc d'appeler le médecin à domicile car l'affaire peut être grave.

Je n'étais pas spécialement inquiète avant ce coup de téléphone mais après, ce n'était plus le cas. J'appelle donc qui de droit, qui arrive plus de 2 heures après et le docteur plaisante en me disant qu'il n'y a rien de grave, que j'ai fait ce qu'il fallait et il valait mieux attendre avant de crier au loup.

caisse maladie.jpgMoralité: je me retrouve à payer plus cher le coup de tel et faire venir un docteur à domicile après 19h pour rien.

Alors, Caisse Unique? Ou bien nous continuons à laisser augmenter chaque année de quelques pourcentages ces assurances qui vont bientôt nous coûter un loyer?

06:24 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Et la caisse unique - panacée bien sûr de tous les maux - empêcherait ce scénario ? je doute fortement. Le vrai problème ce sont les coûts de la maladie (et pas de la santé comme écrit souvent!) avec les technologies modernes très très chères, un quatrième âge pour lequel la consommation 'thérapeutique' peut être parfois mise en question. Bref un phénomène de société qui dépasse le simple argumentaire caisse unique ou pas. Mais en fait pourquoi ne pas avoir une caisse publique en concurrence avec les caisses privées actuelles ? Là on pourrait vraiment comparer.
Vous au moins, vous avez pu changer de caisse : que ferez-vous quand il n'y en aura plus qu'une seule, sans concurrence ?

Écrit par : uranus2011 | 08/09/2014

Je suis content pour votre enfant. Le mien a bein failli mourir à cause d'une abeille. C'est toujours pareil : quand ça se passe bien, les médecins sont des gros profiteurs; quand ça se passe mal, on les remercie d'être-là ! Bien à vous.

Écrit par : Milou | 08/09/2014

Bah, même dans les hôpitaux qui eux n'y croient pas, ils donnent quand il ne savent plus quoi faire avec les allergies au piqûres, des doses d'Apis Mellifica homeo qui résolvent le problème en deux temps trois mouvements :-)

Mais ils attendent le dernier moment en laissant souffrir les gens pendant 3 jours, histoire de ne pas admettre que cela fonctionne beaucoup mieux et beaucoup plus vite que leurs anti-histaminiques.

Quant à la caisse unique, c'est clairement OUI !

Écrit par : Jmemêledetout | 08/09/2014

Les commentaires sont fermés.