08/06/2015

La glace de la discorde

artisanal.jpg

industriel.jpg

Il fait beau, il fait chaud, que diriez-vous d'une bonne glace pour vous rafraîchir?

Hier, sur TV5, un reportage sur les glaces faisait froid dans le dos. La plupart des glaciers se faisant appeler artisans étaient dénoncés pour leur fabrication douteuse. Il faut d'abord savoir la différence entre glace et crème glacée. La première étant faite avec du lait et des œufs, l'autre avec des poudres.

Une glace artisanale est faite avec une base de crème anglaise dans laquelle on ajoutera les parfums désirés. La glace vite fait est une mélange de poudres diverses d'origine pour la plupart d'Italie et dont n'importe qui peut se vanter d'être un glacier alors que c'est un métier reconnu.

Si vous voyez dans les bacs, des couleurs criardes et une impression de glace bien gonflée comme une mousse, ce sont des poudres industrielles et bourrées de sucre.

C'est payer cher un produit que l'on retrouve de partout dans les congélateurs de nos supermarchés. En effet, nous achetons des glaces à l'air. Amusez-vous à regarder sur les étiquettes le poids du produit et le poids effectif de la marchandise: 1000g de glace au chocolat mais 500g de marchandise. On bat la glace de façon à faire entrer l'air et donner une consistance bien gonflée alors qu'elle fondra plus vite. Moins de marchandise, plus d'air= glace qui fond rapidement.

Un procédé reconnu depuis longtemps car c'est Margareth Thatcher, la fameuse dame de fer,(à l'époque étudiante en chimie), qui est à l'origine de ce procédé, que la plupart des fabricants reprennent aujourd'hui. Nous achetons une glace dans ces boutiques où l'on vend des boules dans des gobelets avec un fond plus haut, en faisant sortir le produit pour donner l'illusion qu'il y en a plus alors que c'est le contraire. Tous ces petits exemples qu'il faut connaître avant de se lancer à payer ces trésors du froid qui régalent nos papilles sur le moment.

 

06:28 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

@Sandra Nicaud je conçois aisément que la manière dont sont fabriquées ces glaces soient plutôt rebutant mais l'émission n'a pas précisé qu'il était important de ne pas manger de glaces lorsqu'il fait très chaud sinon bonjour les gastro-entérites et ceci même pour des glaces de première qualité
Sans oublier les périodes de grèves comme en France ou les chauffeurs transporteurs sont souvent à l'arrêt là il vaut mieux boire un bon soda ou un thé mais jamais glacés
La chaine du froid en prend toujours un coup sans oublier que certaines glaces offertes en action sont peut-être altérées car retirées in extrémis de congélateurs tombés en panne
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 08/06/2015

"1000g de glace au chocolat mais 500g de marchandise. "
Ah, bon ?
vous ne confondez pas mml et grammes, par hasard?
Ou alors vous ne savez pas ce qui est le plus lourd, 1kg de plumes ou 1kg de plomb?
Une bonne glace est aérée. Le poids (en grammes) n'est jamais égal au volume (en mml), sinon la glace serait immangeable....

Écrit par : vieuxschnock | 08/06/2015

Pour info les deux se disent: gr ou ml Voici un lien qui va vous apprendre autre chose que la critique facile:
https://www.leshop.ch/leshop/Main.do/direct/fr/Search/glaces/

Écrit par : Sandra | 08/06/2015

Il y a une confusion entre masse et volume. La masse (quantité de matière) s'exprime en kg, le volume en m3 ou dm3. 1 dm3 représente une capacité de 1 litre DE N'IMPORTE QUOI. Mais il n'aura pas la même masse selon la matière dont il est rempli!
Donc, on peut faire une glace contenant 500 gr de matière ou de produit, et la mettre dans un récipient de 1 dm3. On la fait gonfler artificiellement.
Elle ne pèsera pas forcément 1 kg.

Écrit par : Ralf LATINA | 11/06/2015

Les commentaires sont fermés.