21/10/2017

La mobilité douce...pour qui?

On ne parle que de mobilité douce. Piste cyclable, aménagement pour le cycliste, respect de la route etc... Ah bon? Il est où le respect? Les scooters et motos empruntent les pistes cyclables, les vélos utilisent les passages piétons, les trottoirs, les rails du tram, les trottinettes passent partout. Bref, une guerre sans merci dans la jungle urbaine genevoise où se mêlent engueulades, klaxons et insultes. La petite reine s'immisce de partout au risque de provoquer accidents et terreur. Moi, je les surnomme Vélociraptors. On en voit un devant mais on ne voit pas celui de chaque côté qui se rapproche au point de gicler un rétro, celui qui se poste devant la voiture au feu rouge, celui qui roule à toute vitesse pour vous empêcher de tourner avant lui. Et comme si cela ne suffisait pas, on ajoute les vélos électriques qui se prennent pour de simples vélos, qui posent leurs plaques sur la roue pour éviter de les identifier, qui terrorisent les piétons et autres usagers de la route.

A quand une véritable législation pour protéger les vrais amateurs de la mobilité douce et les usagers de la route ainsi que les piétons!

J'en appelle à ces messieurs de la politique qui palabrent le mercredi en baillant à se  décrocher la mâchoire, n'écoutant pas leurs comparses et ne se regardant que le nombril!

Ceci est un coup de gueule et un ras-le-bol suite à un vélociraptor qui m'a coupé la route, à qui j'ai dit bravo pour son incivilité et qui m'a menacée de me fracasser car il avait tous les droits!

 

Commentaires

A vous lire, il faudrait quasiment faire une loi anti-terroristes à l'intention des cyclistes !!! Pourriez-vous étayer votre proposition par une petite enquête sérieuse sur le nombre de blessés et de morts dus aux cyclistes en Suisse chaque année, ceux occasionnés par les motards (tout le monde sait que ce sont des modèles en matière de respect des règles de la circulation...) et les blessés et morts occasionnés par les automobilistes. Merci !
Quant à moi, automobiliste mais aussi cycliste, je pourrais tous les jours écrire un article sur les "terroristes" en voiture qui me coupent la route pour tourner à droite quand je suis à vélo (prioritaire donc !). Si je n'avais pas une certaine habitude de ces pratiques habituelles (mais qui ne dérangent visiblement personne dans ce canton...), j'aurais déjà été blessée, voire morte, plusieurs fois!

Écrit par : Anne | 21/10/2017

Je ne parle pas de loi anti-terroriste mais de loi tout court sur le code la route obligatoire pour tout véhicule. Il y a un manque flagrant d'équité au niveau des responsabilités et de l'identité des conducteurs.
Quand au niveau des statistiques, personnellement je ne vois pas le rapport, il n'y a qu'à regarder autour de soi. Quand aux automobilistes pas respectueux je suis d'accord il y en a aussi. Mais vous quand vous êtes à vélo, vous voyez aussi certains cyclistes ou motos ou scooter qui font des vacheries?

Écrit par : Sandra | 22/10/2017

"J'en appelle à ces messieurs de la politique" Sexiste ! Il n'y a pas de dames en politique genevoise ? Vous voulez des noms ?
Pour le reste, vous avez bien raison. Les vélos n'ont rien à faire sur les trottoirs et il faut se battre contre cette ineptie...

Écrit par : Géo | 21/10/2017

Oui d'accord avec vous, je me suis emballée il y a aussi des femmes.

Écrit par : Sandra | 22/10/2017

Vous planez sec !
Oserais-je vous encourager à visiter l'historique des décisions prises par le département concerné depuis Cramer ?
Vous comprendrez qu'il n'y a plus rien à attendre de nos institutions pour pacifier les fronts.
La traversée de la Rade aurait mis tout le monde d'accord. Genève a dit non.

Écrit par : Pierre Jenni | 21/10/2017

Les commentaires sont fermés.