21/10/2017

La mobilité douce...pour qui?

On ne parle que de mobilité douce. Piste cyclable, aménagement pour le cycliste, respect de la route etc... Ah bon? Il est où le respect? Les scooters et motos empruntent les pistes cyclables, les vélos utilisent les passages piétons, les trottoirs, les rails du tram, les trottinettes passent partout. Bref, une guerre sans merci dans la jungle urbaine genevoise où se mêlent engueulades, klaxons et insultes. La petite reine s'immisce de partout au risque de provoquer accidents et terreur. Moi, je les surnomme Vélociraptors. On en voit un devant mais on ne voit pas celui de chaque côté qui se rapproche au point de gicler un rétro, celui qui se poste devant la voiture au feu rouge, celui qui roule à toute vitesse pour vous empêcher de tourner avant lui. Et comme si cela ne suffisait pas, on ajoute les vélos électriques qui se prennent pour de simples vélos, qui posent leurs plaques sur la roue pour éviter de les identifier, qui terrorisent les piétons et autres usagers de la route.

A quand une véritable législation pour protéger les vrais amateurs de la mobilité douce et les usagers de la route ainsi que les piétons!

J'en appelle à ces messieurs de la politique qui palabrent le mercredi en baillant à se  décrocher la mâchoire, n'écoutant pas leurs comparses et ne se regardant que le nombril!

Ceci est un coup de gueule et un ras-le-bol suite à un vélociraptor qui m'a coupé la route, à qui j'ai dit bravo pour son incivilité et qui m'a menacée de me fracasser car il avait tous les droits!